"A la vitesse où le temps passe,
le miracle est que rien n'efface l'essentiel....
Et voilà que du sol où nous sommes
Nous passons nos vies de mortels
A chercher ces portes qui donnent vers le ciel" (F. Cabrel) et photo de mon fils cadet.


Parce qu'aujourd'hui j'ai l'humeur tristounette.....mais ces paroles sont porteuses d'espoir  tout de meme....Cela ira mieux demain...Demain, je posterai des photos de mes travaux du week-end.
Retour à l'accueil